• ↑ Clic pour la musique - ↓ Clic pour agrandir la photo   

     

    Sortant de sa cachette    La timide violette

    Petite fée des bois    Dans sa robe de soie,

    Fait frissonner au vent    Son petit cœur safran.

    Elle se tient perchée

    Son éperon dressé    Sur sa tige gracile

    Aux formes volubiles,

    Ses feuilles dentelées    En cœur lancéolé.

    La rosée du matin

    Illumine son teint,    Un parfum délicat

    Imprègne son aura

    Qui laisse diffuser Sa fragrance fruitée.

    Elle est fleur des amants

    Depuis la nuit des temps,    Elle est l'âme divine

    Des amours clandestines

    Posée entre deux pages    Par la belle trop sage.

    Violettes Éternelles

    Alphonse BLAISE

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire